Chiot : la socialisation, c’est une étape très importante de la vie et de l’équilibre du chien. Elle permet ainsi, que le chiot et plus tard le chien adulte, soit bien dans sa tête et ait des relations harmonieuses avec les autres chiens, les humains, mais aussi, les autres animaux. Nous allons voir les problèmes rencontrés lors d’une mauvaise socialisation du chiot et comment rendre un chien sociable en toutes circonstances.

Chiot : la socialisation. Une étape très importante

La socialisation du chiot, est une étape fondamentale dans sa vie et c’est cela, qui va conditionner, la vie future de votre chien. C’est environ vers la quatrième semaine que le chiot parvient à cette période critique, de ce que l’on appelle « L’imprégnation ». C’est le moment où il va recevoir ce message important et qui lui indique l’espèce à laquelle il appartient et qui permettra de lui indiquer son rang social et son identité sexuelle.

Chiot : l’imprégnation

Chez le chiot l’imprégnation doit être double. Puisqu’il fait partie de l’espèce chien, mais qu’il va devoir aussi, s’identifier à l’espèce humaine avec laquelle, il va partager son existence.

Chiot : conséquences d’une mauvaise socialisation

Le chiot qui demeure isolé et qui n’a pas de contact avec l’être humain dans les premiers mois de sa vie et qui n’a donc pas reçu une bonne socialisation. Va devenir un petit être asocial, qui va se rebiffer contre toute forme d’éducation et d’autorité. De même, le chiot qui ne sera pas mis en contact avec d’autres chiens durant cette période, ne pourra pas vivre, ni s’entendre, avec ses congénères. Il pourra aussi, être incapable d’accomplir l’acte sexuel. Vous voyez, combien il est important pour votre chiot de recevoir une bonne socialisation dès le départ et avant même que vous l’adoptiez. C’est l’éleveur qui commence le travail et c’est vous qui devez le continuer.

Chiot : la socialisation. Comment réussir une bonne socialisation ?

Chiot : la socialisation, commence vers la sixième semaine, alors que le chiot est encore chez l’éleveur. Cette période lui permettra d’apprendre à se positionner vis-à-vis des autres chiens, des humains.

Le chiot, teste alors le monde qui l’entoure et ses jeux deviennent un peu plus complexes. Ainsi, il comprendra de mieux en mieux, les réponses qu’il reçoit, par rapport aux invitations qu’il envoie et saura tenir compte, des messages reçus de la part de ses congénères : refus du jeu, acceptation du jouer avec lui, agressivité, soumission.

Il est donc très important que le chiot ait reçu une bonne socialisation de la part de l’éleveur.

Je déconseille toujours et fortement d’acheter un chiot sur : une foire, un marché, un magasin d’animaux. Ce sont, la plupart du temps, des chiots provenant des pays de l’Est et qui n’ont reçu aucune forme de socialisation. Enfermés dans des cages à un âge très jeune, ils n’ont alors, aucun contact, ni avec les canidés, ni avec les humains. Cela peut se révéler difficile d’adopter un tel chiot. Car à l’âge adulte, vous risquez de rencontrer de grosses difficultés et de sérieux problèmes avec votre chien.

Si un chiot est isolé, pendant la période de socialisation. Il peut à l’âge adulte, devenir agressif avec les autres chiens, car il ne se considère pas comme faisant partie de l’espèce chien et ne connait pas les codes qui régissent une meute.

Chiot : la socialisation. Une étape primordiale dans l’éducation du chien

Il est donc très important que le chiot soit bien socialisé par l’éleveur. Voir les articles :

choix de l’ éleveur et choisir un chiot.

Sur lesquels vous obtiendrez de nombreux conseils.

Visite de l’élevage

Lors de la visite de l’élevage et du choix de votre chiot. Assurez-vous que les chiots ne sont pas isolés dans les chenils et sans aucun accès avec le monde extérieur. Si l’éleveur ne les manipule pas régulièrement, s’il ne vous permet pas de les toucher, alors, fuyez ! Car celui-ci ne permet pas au chiot de recevoir une bonne socialisation.

Un chiot, mal socialisé, peut devenir à l’âge adulte agressif et peureux. Le moindre bruit l’effraiera et d’ailleurs, il ne se laissera pas facilement approcher par l’homme. Souvent il restera en retrait.

Chiot : la socialisation. Vous devez continuer le travail de l’éleveur

Lorsque votre petit chien sera chez vous. N’oubliez pas de continuer le travail de l’éleveur. Ce sera fondamental, dans les premières semaines de la vie de votre chiot.

Socialisation : les stimuli et sollicitations

Vous devrez permettre à votre chien d’avoir toutes sortes de stimuli, de sollicitations. Il devra ainsi, rencontrer de nombreux chiens et des humains, en dehors, des membres de votre famille. Il devra aussi, faire face à toutes sortes de bruits : voitures, sonnettes, cris, objets divers et inquiétants… pour lui.

Socialisation : la gestion de la peur

Laissez votre chiot gérer tout seul ses peurs. Ne le caressez pas. N’approchez pas brusquement d’un objet qui lui fait peur. Ne le prenez surtout pas dans vos bras, ne contournez pas l’objet. Tout en douceur, apprenez-lui, à ne pas s’inquiéter des bruits, des objets, qu’il ne connaît pas. Prenez votre temps, votre chiot a besoin de temps pour appréhender les choses qui l’effraie.

Chiot : socialisation. Présentation aux autres membres

La présentation du chiot aux membres de votre famille, doit se faire dans le plus grand calme. Apprenez à vos enfants que si un chien peut être caressé, si l’on peut jouer avec lui. Il faut aussi que le chiot ait des périodes de tranquillité, où l’on ne s’en occupe pas. Apprenez à vos enfants, que si un chiot a besoin de jeux et d’exercice, il lui faut aussi beaucoup de calme et de sommeil pour s’équilibrer. Apprenez-leur à respecter le chiot et à ne pas lui faire de mal.

Présentez-le aux autres animaux faisant partie de votre famille, comme par exemple : un chat. Normalement, les animaux comprennent immédiatement que c’est un chiot et ne s’attaquent pas aux plus jeunes. Mais surveillez toujours très attentivement les premiers contacts. Votre chat risque de faire le malin devant le chiot, mais dans la majorité des cas, il ne lui fera pas de mal. Ne les laisser pas tous seuls au début. Si cela, se passait mal, votre chiot pourrait garder en mémoire ce triste épisode et être, par la suite, agressif envers les chats.

Chiot : la socialisation. Permettez-lui de découvrir le monde extérieur

Ne faites pas l’erreur de surprotéger votre petit compagnon, en le cloîtrant à l’intérieur de votre habitation, avec comme excuse : – « Qu’il est trop jeune pour sortir et qu’en plus, il a peur de certains bruits et objets ». Vous commettriez alors, une grave erreur.

Vous devrez l’emmener dès le plus jeune âge, sur les marchés, les foires, en promenades… Laissez-le jouer avec d’autres chiens. Attention, s’il vient tout juste d’être vacciné, ne le mettez pas trop tôt avec les autres chiens, (Demandez conseils à votre vétérinaire). Mais ne faites pas l’effet inverse, en ne le sortant pas de votre domicile.

Laissez les enfants et les gens de tout horizons, comme par exemple : les handicapés, les facteurs, les policiers… le caresser avec douceur. Précisez aux enfants, que c’est un chiot et que l’on doit le toucher sans brutalité. Habituez très vite votre chiot aux bruits de la ville : voitures, klaxons…

Si vous ne le faites pas, il risque d’être totalement terrorisé, voire, traumatisé lors de vos premières sorties en ville à l’âge adulte. Ceci, doit être effectué, alors que votre chiot est très jeune.

Chiot : conseils pour une bonne socialisation

Chiot : la socialisation, doit être effectuée progressivement. Votre chiot ne doit pas vivre cela, comme un traumatisme. Si vous ne voulez pas qu’il soit marqué à vie par une expérience, qu’il n’aurait pas su ou pu gérer.