Apprendre le rappel à son chien est extrêmement important pour assurer son insertion dans la société, d’une manière globale. Pour que ce dernier puisse bien capter ce qu’on lui apprend, il y a des méthodes à suivre. Si vous voulez avoir un chien bien élevé, l’apprentissage de rappel est une étape à franchir.

Pourquoi apprendre le rappel à son chien ?

Le rappel fait partie des points clés à mettre en application lors du dressage de chien. Il est un ordre très important à apprendre à son chien. L’avantage de l’apprentissage de rappel à un chien réside dans le fait qu’un chien qui revient au pied est plus libre et plus en sécurité, en ce sens même que vous pouvez l’emmener partout en enlevant sa laisse. Le chien adulte et le chiot peuvent apprendre le rappel et ce n’est pas aussi difficile qu’on le croit. A chaque fois que vous apprenez quelque chose à votre chien, mettez toujours en tête exactement ce que vous souhaitez qu’il fasse. Pour déterminer si le chien à bien cerné ce que vous lui avez appris, il doit venir directement et sans renifler les odeurs qui le séparent de vous, il doit réagir rapidement. Ainsi, quoi qu’il puisse se passer autour de lui et peu importe l’endroit où vous êtes, il doit venir à vos pieds. Apprendre le rappel à son chien est indispensable pour que vous soyez en mesure de faire revenir le vôtre sur demande, même si la distraction semble très intéressante.

Comment apprendre le rappel à son chien ?

Pour apprendre le rappel à son chien, il faut d’abord qu’il connaisse bien son nom, sinon cela ne marchera pas. Il faut que le chien réagisse à son nom pour qu’il puisse vous obéir. Essayez de le répéter régulièrement à la maison. Par la suite, montrez lui que vous êtes content lorsqu’il réagit. Puis, il faut que vous choisissiez l’ordre. « Au pied » est un bon choix pour le rappel car utiliser le nom du chien ne fonctionne pas et va créer beaucoup de confusion. Si vous préférez utiliser le mot « viens », sachez que cela peut aussi porter à confusion. En effet, ce mot peut aussi signifier « on s’en va d’ici, suis-moi » qui peut également être un ordre différent. Ensuite, si votre chien est attaché, pour l’enseigner à revenir au pied, vous pouvez le faire avec une laisse. Qu’il soit devant vous ou derrière vous, ce n’est pas un problème. Sachez qu’il suffit juste de capter son attention avec son nom. N’oubliez pas de le féliciter dès qu’il s’approche. Montrez lui que cela vaut vraiment la peine de venir vers vous. Enfin, utilisez le jeu pour améliorer le rappel du chien. A titre d’exemple, si vous trouvez que votre chien est très joueur, optez pour la balle. Lancez-lui la balle pour qu’il la ramène auprès de vous. Par ailleurs, pour que le dressage du chien soit à la hauteur de vos attentes, commencez-le dans un endroit calme, sans distraction pour votre chien. En outre, n’oubliez pas d’augmenter la récompense de jour en jour quand votre chien finit par revenir du premier coup après l’ordre.

Les erreurs à ne pas faire lors de l’apprentissage du rappel

Si vous voulez que votre chien puisse retenir rapidement votre leçon lors de l’apprentissage du rappel, voici les  erreurs à éviter. D’abord, n’appelez pas votre chien lorsqu’il est concentré sur autre chose que vous. A titre d’exemples, dans les situations suivantes évitez de l’appeler : lorsqu’il mange, lorsqu’il joue avec ses congénères ou lorsqu’il renifle le sol. Inutile de l’appeler plusieurs fois, sachez que s’il ne revient pas immédiatement, il est concentré sur autre chose. Ensuite, n’appelez jamais votre chien pour quelque chose de désagréable. En effet, quand il vient vous voir, il espère toujours recevoir quelque chose de positif. Alors, si vous l’appelez pour lui donner un bain ou pour le gronder, son rappel sera de moins en moins efficace. Enfin, si votre chien est attaché avec une laisse et ne bouge pas vraiment lors de l’apprentissage, ne tirez pas fort sur la laisse, tirez légèrement en disant « au pied ».  Retenez donc que pour apprendre le rappel à son chien, il faut toujours que ce dernier soit content de revenir. Alors, il ne faut jamais le forcer.