Votre mari a fait une erreur en l’autorisant à s’approcher de la table quand vous mangez et en le laissant agir à sa guise dès que votre époux se lève de table. Votre chien en a pris l’habitude et ce depuis au moins deux ans, alors il va falloir lui faire comprendre qu’il ne doit pas s’approcher de la table quand vous mangez et  tant qu’il n’en a pas reçu l’ordre.
Vous pouvez mettre une planche par terre en travers du passage à chaque repas pour montrer à votre chien la limite qu’il ne doit absolument pas franchir, ce sera plus facile pour vous et pour votre chien si celui-ci a un repère, du moins dans les débuts de cet apprentissage.
Vous avez raison qu’il soit couché ou assis n’a pas d’importance du moment que votre chien ne vient pas vers vous lorsque vous mangez. Il peut ainsi bouger et se coucher ou s’assoir en dehors de son panier du moment qu’il ne franchit pas la limite que vous lui avez imposé.
Faites-le lui comprendre dans les débuts en l’emmenant à sa place et au lieu de dire « Sam, vas à ton panier » qui est un ordre vraiment trop long, dîtes-lui simplement « Sam, panier », de plus l’intonation de cet ordre claquera nettement mieux. Attention aux ordres que vous donnez un à un chien.
Pour qu’il puisse vous comprendre vous devez pour chaque action, employer un ordre différent, toujours associé à un geste différent. Sinon votre chien fera de gros efforts, mais il ne vous comprendra pas à chaque fois.
Vous ne pouvez employer le même ordre pour des actions différentes.
Les ordres doivent toujours, être le plus courts possible.
Et n’oubliez jamais de toujours nommer votre chien avant de lui donner un ordre. Pour que celui-ci sache bien que c’est à lui que vous vous adressez, sinon et comme je vous l’ai dit, il fera des efforts pour vous comprendre mais ne le pourra pas toujours. De même, il ne faut pas oublier de ne jamais crier avec un chien. Cela ne sert strictement à rien, sinon à lui confirmer qu’il a raison de faire ce qu’il fait.
Revenons au problème de Sam :

S’il franchit la limite, levez-vous très brusquement, en lui disant « Son nom et défendu ».

Attention ! Il ne s’agit pas simplement de se lever, mais de se lever vraiment très brusquement. Et ce n’est pas aller vers lui, mais il s’agit bien dans ce cas de lui foncer dessus, très très rapidement, tout comme le fait le dominant de la meute lorsqu’un de ses congénères essaye d’approcher de sa nourriture.
Votre chien doit comprendre qu’il ne peut absolument pas approcher de la table. Votre voix doit donc être grave, comme si vous désiriez grogner après votre chien et ne pas être exaspérée et/ou énervée, vous devez grogner mais en restant calme. Donc une grosse voix, ferme et grave.

Prenez toujours votre chien en défaut, commencez à manger et à un moment votre mari se lève de table. Si, à ce moment là votre chien bouge et dépasse la limite imposée. Alors levez-vous vraiment très brusquement et foncez-lui dessus d’un pas le plus rapide possible (attention c’est important que ce soit brusquement et rapidement, car c’est une action de dominant) en prenant une attitude dominante (là aussi c’est très important) c’est-à-dire en se tenant très droit, en redressant le plus possible les épaules et en ayant la tête droite et non baissée (Tête baissée étant une position de dominé et non de dominant).

Attention ! Comme je vous l’ai dit plus haut, il faut toujours prendre un chien en défaut, c’est-à-dire :
Il faut que votre chien ait commencé à faire la bêtise ou bien ce que vous ne désirez pas qu’il fasse, pour pouvoir le corriger.
Si par exemple, vous le disputez avant qu’il essaye de franchir la limite non autorisée, votre chien est dans ce cas dans l’impossibilité de comprendre ce que vous attendez de lui, et ce, malgré tous les efforts qu’il fera pour essayer de comprendre ce que vous désirez. On ne dispute jamais un chien, tant qu’il n’a pas encore commencé à faire ce que vous ne désirez pas.

Vous devez rester calme. Je sais, ce n’est parfois pas facile mais il ne faut pas montrer au chien vos sentiments d’exaspération, d’énervement. Avec un chien, si on ne réussit pas à rester calme on obtient toujours le contraire de ce que l’on désire, car alors il ne vous pense pas capable de diriger la meute (votre famille).

Par contre, vous devez absolument interdire et à quiconque d’attirer votre chien à table et de lui donner à manger, mais aussi de lui donner à manger en cachette ou bien en dehors de la table. Vous n’arriverez à rien si vos invités, vos proches, désobéissent en allant contre l’éducation que vous désirez donner à votre chien. Mettez leur bien les points sur les « I », c’est vous qui vivez avec votre chien et c’est vous qui éduquez celui-ci, pas eux.
Précisez leur aussi qu’éduquer un chien, lui donner des ordres qui d’ailleurs font partie des règles de la meute (votre famille maintenant), ce n’est pas le rendre malheureux, bien au contraire. C’est donner à votre chien la possibilité d’être bien dans sa tête, d’être équilibré, de ne pas stresser et d’être alors plus calme.
Attention aux os, qui sont souvent source d’occlusion intestinale et source de perforation souvent mortelle. Préférez les os en peau de buffle ou les oreilles de cochon séchées.

Mettez la « hiérarchie » bien en place, en allant lire mon article du même nom.
Cela vous permettra de mieux vous positionner aux yeux de Sam en tant que dominant et d’asseoir votre autorité pour avoir un chien bien dans sa tête, un chien calme.