Un bon rappel signifieêtre adroitlorsqu’il s’agit de capter l’attention de son chien, quelle que soit la situation. Evidemment, pour avoir un tel résultat, il faut parfois beaucoup de temps. Il faudra ainsi avoir de la patience et de la persévérance. Mais vous pouvez aussi faire appel à un éducateur canin.

Travailler le rappel avec son chien

Travailler le rappel avec son chien est fondamental. Un rappel efficace est très important. Celui-ci n’est donc pas à négliger. Il est, de ce fait, important pour votre chien d’être en autonomieen vue de s’épanouir, cela va de soi pour son équilibre. Néanmoins, il est égalementutile de pouvoir rappeler son chien sans criailler ou hurler dessus. Pour un bon résultat, dès le départ, n’établissez pas avec votre chien une connexionfondée sur la crainte (comme lui mettre une raclée, par exemple), s’ilmet beaucoup de temps à vous rejoindre, sans quoi, il va penser que : « retour » équivaut à « punition ». Si vous avez du mal à commencer cette éducation, vous pouvez recourir au service d’un éducateur canin.

Quand travailler le rappel avec son chien ?

La bonne période pour commencer à travailler le rappel avec son chien est dès son plus jeune âge, plus précisément dès son troisième mois. C’est l’idéal ! En effet, c’est beaucoup mieux que d’attendre sa maturité pour lui apprendre. Le plus chez un chiot c’est que c’est naturel pour lui de suivre son maître, presque urbi et orbi. C’est ainsi à vous de renforcer cette bonne conduite. Pour travailler le rappel avec son chien, plusieurs méthodes se présentent à vous. La plus efficiente est celle qui réside sur la motivation, c’est-à-dire le renforcement positif. Le but suprême du maître est de toujours assurer la motivation de son chien à rentrer. Cela ne devrait pas être une contrainte pour ce dernier. Par ailleurs, vous pouvez vous faire aider par un éducateur canin, pour optimiser l’éducation.

Quatre astuces pour travailler le rappel avec son chien

Pour travailler le rappel avec son chien, commencez à la maison. En effet, c’est très efficace de débuter cette éducation dans un endroit calme, donc chez vous.Ainsi, votre chien ne serait pas distrait par les choses d’extérieur. Pas de panique, les ordres ne changeront pas. Battez dans vos mains en vous accroupissantparce que cette position est vue comme un appel au divertissement. Profitez des conditions naturelles, avec les quatre astuces suivantes, par exemples :

– du couloir, votre chiot vous voit dans la cuisine. Vous l’appelez par son nom, il s’approche de vous et vous allez le complimenter en lui donnant sa récompense (de la nourriture, par exemple) ;

–   pour l’encourager à venir hâtivement vers vous, pensez à toujours le stimuler avec un motivant (un jouet, une friandise…) ;

– dès qu’il revient vers vous, donnez-lui beaucoup de récompenses (friandises avec caresses, tout en lui disant « bon chien », par exemple).

– lorsque la leçon est bien assimilée, augmentez graduellement la distraction tout en étudiant sa conduite.