Il est important de connaître les conseils et les techniques pour choisir son chiot et ainsi, ne pas commettre d’erreurs. Savoir anticiper tel ou tel caractère. Mais aussi, connaître les signes de certaines maladies.

Vous ne devez en aucun cas, prendre un chiot trop jeune et enlevé trop tôt à sa mère et à ses frères et sœurs.

Un chiot ne doit ainsi, pas être enlevé de la portée avant l’âge de deux mois et demi. Sinon, il ne pourra acquérir toutes les règles et inhibition, comme : s’arrêter de mordre, dès que l’on pousse un cri aigu.

Choisir son chiot  : vérifications à effectuer sur le chiot avant de le choisir

Pour choisir son chiot et lorsque vous avez enfin trouvé un éleveur qui vous convient. Vérifiez les points suivant :

  • Regardez les chiots, voyez comment ils se comportent. Jouent-ils ensemble ? Sont ils gais ?
  • Regardez ceux qui viennent d’office vers vous et ceux qui restent en retrait, ceux qui ont peur.
  • Regardez les yeux des chiots. Ils ne doivent pas couler. Si cela peut s’avérer bénin, cela peut aussi, révéler un problème très grave.
  • Vérifiez les oreilles, elles doivent être propres et ne pas avoir de résidus de couleur marron, signe de gale. Le conduit auditif, lui aussi, doit être net.
  • Vérifiez les dents. Elles ne doivent être, ni trop en arrière, ni trop en avant. Celles-ci peuvent reposer l’une sur l’autre, cela s’appelle « dents en tenaille » (Cette forme de dentition est tolérée). La meilleure dentition : Les dents de la mâchoire supérieure, doivent recouvrer celles de la mâchoire inférieure, tout en restant en contact (comme les dents humaines).
  • Vérifiez le pelage, il doit être doux, soyeux et propre. Signe de bonne santé.
  • Le chiot ne doit pas être maigre et avoir un regard malheureux.
  • Le chiot ne doit pas avoir la diarrhée, regardez l’anus qui doit être propre.

Choisir son chiot, c’est le choisir en bonne santé : vif, vigoureux et joueur.

Choisir son chiot : le chien peureux

Pour choisir son chiot, et ce, surtout si c’est votre premier chien, il vous faut choisir un chiot qui n’est pas peureux. Même, si au vu de votre sensibilité, vous êtes attiré par celui-ci, pensant que c’est un pauvre petit chien. Je sais, c’est dur ! Mais ne vous inquiétez pas, il trouvera un maître.

Pour ce maître en question, ce ne sera pas son premier chien et il saura éduquer le chiot, avec douceur mais fermeté. Mais aussi, dans le calme et la patience.

Il ne faut pas prendre ce genre de chien, si c’est votre premier essai avec les canidés. Et ne surtout pas l’acquérir, si vous ne savez pas comment réagir face à un chien peureux, et si vous ne savez pas correctement l’éduquer. 

Un chien peureux est source de problèmes dans le futur. Étant potentiellement dangereux, il peut mordre, simplement parce qu’il a peur. Ce sont des chiens à ne jamais quitter des yeux, même pour un tout petit instant et surtout, en présence d’enfants.

Ils peuvent mordre pour une raison tout à fait anodine à nos yeux, mais pas aux leurs. Une raison à laquelle nous n’aurions même pas pensé. D’où l’importance, d’une bonne surveillance et d’une bonne éducation.

Choisir son chiot : quel chiot choisir ? Soumis ou non ?

Pour choisir son chiot et à peine entré dans le box des chiots. Il faut vous éloigner de ceux-ci, puis vous accroupir et frapper dans vos mains pour attirer les chiots, mais surtout, sans les appeler. Pour voir lesquels viennent spontanément vers vous.

Ensuite, mettez-vous à côté des chiots et commencez à marcher normalement. Mais surtout, sans rien faire et sans parler, pour voir ceux qui vous suivent naturellement.

Maintenant, accroupissez-vous. Prenez un chiot et mettez-le le ventre à l’air, sur le dos, et maintenez-le dans cette position en appuyant doucement d’une main sur sa poitrine, pendant environ trente secondes.

Puis soulevez-le, en le tenant par le ventre à environ trente centimètres du sol. Maintenez-le une trentaine de secondes, dans cette position :

  • Un chien relativement soumis, ne se débattra que très peu.
  • Un chien très soumis, ne se débattra pas du tout.
  • Un chien non soumis, se débattra beaucoup.

Maintenant, caresser le chiot en commençant par la tête, le cou, puis le dos, et regardez comment celui-ci réagit, il doit se laisser faire.

Choisir son chiot : les différents caractères

Le chiot se débat vigoureusement :

C’est un chien de caractère, ne se soumettant pas facilement. C’est un chien vif, mais qui peut-être trop impétueux avec des enfants en bas âge.

Le chiot ne se débat pas du tout :

C’est un chien très soumis et sensible. Il vaut mieux avoir ce type de chien, avec de grands enfants. Il ne sera pas du tout adapté à des enfants en bas âge qui pourraient le manipuler trop brusquement, lui faire mal. Entraînant ainsi, des problèmes de caractère. Douceur et calme, devront être les maîtres mots pour des chiens ayant ce type de caractère.

Le chiot se débat sans plus :

C’est un chien docile, mais sans plus. Ce chien oscille entre deux caractères, ni trop soumis, ni trop dominant. Ce chien s’adaptera à n’importe quel milieu. Il apprendra facilement, et ne se montrera pas anormalement agressif envers les autres chiens.

Bien sûr ! Et dans tous les cas, n’oubliez pas de correctement sociabiliser votre chiot et de lui donner une bonne éducation.

Choisir son chiot

Cela ne dépend pas uniquement du caractère du chien, cela dépend aussi du vôtre. Si vous pensez ne pas être assez calme, prenez plutôt un chien qui n’est pas trop soumis.

Attention ! Un chien soumis, ne veut pas dire un chien peureux, ce n’est pas la même chose, c’est très différent. Le chien soumis, stressera à vos cris et il sera très perturbé par ceux-ci, et il en souffrira.