Les bébés chats ont un développement étonnamment rapide.

Comme ils sont encore sous la protection de leur mère pendant les quatre premières semaines, les humains ne peuvent voir ces étapes de développement qu’à distance, néanmoins, il est très excitant de les connaître !

Boire du lait, se faire des câlins, dormir : les premières semaines, les chatons ne sont qu’avec leur mère.

Les deux premières semaines d’un chaton

Un chaton est complètement impuissant les premiers jours.

Ses yeux et ses oreilles sont encore fermés, il ne pèse qu’entre 60 et 110 grammes et sa fourrure est encore si fine qu’il a absolument besoin de la chaleur de ses frères et sœurs et de la mère chat.

À l’âge de six à sept jours, les chatons ouvrent les yeux d’abord un petit trou, puis complètement.

Lorsque le minuscule chaton a entre sept et douze jours, ses oreilles sont encore fermées et couchées, tandis que ses yeux bleu clair sont déjà ouverts.

Pendant ce temps, les petits ont besoin de toute leur énergie pour grandir, devenir grands et forts.

Deuxième à quatrième semaine : « bonjour, le monde ! » Quand le chaton regarde déjà attentivement autour de lui et fait ses premières tentatives de marche maladroites et apparemment sans défense, il a entre deux et trois semaines.

Maintenant, les oreilles devraient également s’être ouvertes et sont encore très petites, mais elles dépassent déjà comme un chat adulte.

 Maintenant, les chatons ont aussi de petites dents pointues.

Bienvenue dans le monde, petits chatons

Un chaton de quatre semaines est encore très petit et sans défense, mais déjà enjoué et commence à réagir aux sons et aux mouvements de l’environnement.

Lentement, le chaton se prépare à découvrir le monde et à jouer avec ses frères et sœurs.

Les petits quadrupèdes maladroits seront donc désormais enthousiasmés, car le premier voyage de découverte est pour bientôt !

Quand a lieu l’accouplement chez le chat ?

La maturité sexuelle chez le mâle

Le chaton est considéré comme sevré au bout de 8 semaines en moyenne. Néanmoins, le mâle entre dans l’âge de la puberté vers 6 semaines et cela peut durer jusqu’à l’âge de 8 à 12 mois.

Pendant cette période, qui constitue son adolescence, ses organes sexuels se forment et le rendent apte à se reproduire avec une femelle.

Pour le constater, on peut noter la présence de petites papilles cornées sur le pénis du mâle vers ses 6 ou 7 mois.

À la différence de la femelle, le mâle peut être sexuellement actif tout au long de l’année.

La maturité sexuelle chez la femelle

La femelle commence sa puberté à l’âge de 6 ou 9 mois, soit bien plus tardivement que le mâle.

Étant saisonnière, elle aura ses premières chaleurs plus ou moins tard, puisque la saison de reproduction des chattes s’étend de la mi-février à la mi-septembre.

En outre, au cours de cette période de sept mois, elle aura plusieurs cycles de chaleurs, en moyenne toutes les trois semaines.

Davantage de variations sont observables chez les femelles, la race pouvant grandement influer sur leur reproduction.

On note par exemple que les races à poil court sont plus précoces que celles à poil long.

En moyenne, une chatte peut avoir deux à trois portées par an.

Néanmoins, il est conseillé d’attendre son premier anniversaire pour laisser une chatte se reproduire.

Chaque période de chaleurs chez la femelle se décompose en plusieurs phases :

  • Le proœstrus : pendant un à deux jours, la femelle commence à attirer les mâles, sans pour autant accepter l’accouplement. Elle se frotte la tête sur tous les types de surfaces, elle miaule fortement, se montre plus affectueuse, mange moins, urine plus souvent et adopte une position de lordose pour faciliter l’accouplement.
  • L’œstrus : pendant près d’une semaine ou deux, la chatte poursuit ce même comportement, mais elle accepte l’accouplement. C’est la saillie qui provoque l’ovulation de la chatte.
  • L’interœstrus : pendant deux à trois semaines, la femelle non fécondée se repose avant de recommencer une nouvelle phase de chaleurs.
  • L’anoestrus est la période de repos qui s’étend entre la mi-septembre et la mi-février, pendant laquelle la chatte ne présente pas de chaleurs.

Comment l’accouplement se passe-t-il chez le chat ?

La femelle choisit son partenaire, mais l’accouplement ne peut se dérouler que sur le territoire du chat dans la grande majorité des cas.

Lorsqu’elle accepte celui-ci, elle se positionne de manière à favoriser l’accouplement.

Elle se place le ventre au sol, les pattes avant abaissées, les pattes arrière tendues et la queue relevée.

Lorsque le mâle tente de s’accoupler, elle se laisse faire, elle est prête.

Néanmoins, le mâle renifle la femelle, effectue un « flehmen », c’est à dire qu’il retrousse sa lèvre supérieure, et immobilise sa partenaire en pinçant la peau de son cou avec sa gueule.

Il la pénètre et éjacule très rapidement, rarement plus de 15 secondes.

La femelle miaule fortement et patine avec ses pattes arrière.

Une fois l’accouplement terminé, la femelle se dégage en poussant un miaulement sous forme de cri aigu.

En revanche, cette seule action ne suffit pas à déclencher l’ovulation. La chatte doit être saillie à plusieurs reprises et ces moments sont séparés de périodes réfractaires, où la chatte refuse le contact, qui peuvent durer jusqu’à 15 minutes chez le mâle et jusqu’à 60 minutes chez la femelle, mais la moyenne est de 20 minutes.

En conséquence, si vous souhaitez que l’accouplement soit réussi, il est conseillé de laisser le couple ensemble pendant deux à trois jours.

Par contre, lorsque la saillie est terminée, il est préférable de séparer le couple, car la femelle peut se montrer très agressive vis-à-vis du mâle.

Comment se déroule la gestation de la chatte ?

Lorsque l’accouplement a réussi, la chatte est gestante.

Cette période de gestation dure en moyenne 63 à 68 jours, selon le nombre de chatons.

Moins ils sont nombreux, plus la gestation sera longue.

Les chatons ne sont pas viables avant 58 jours de gestation, raison pour laquelle il est important de laisser la future mère se reposer tranquillement, surtout pendant les deux à trois premières semaines.

Néanmoins, vous pouvez l’emmener chez le vétérinaire, avec douceur, pour confirmer son état.

Une échographie pourra être effectuée au 25e jour de gestation pour vérifier l’état des chatons et les compter.

Par la suite, la palpation de l’abdomen suffira pour confirmer leur présence.

En revanche, une radiographie peut être pratiquée à partir de 40 jours pour s’assurer que les petits sont bien développés.

La chatte a besoin d’une nourriture plus riche, de qualité et bien équilibrée pendant sa gestation.

Son appétit sera plus important, raison pour laquelle il est important de lui laisser toujours des croquettes à disposition.

Dès quatre semaines de gestation, elle pourra être nourrie avec une alimentation pour chatons, plus adaptée à ses besoins.

Pensez également à bien la vermifuger pour la protéger les parasites. Demandez à votre vétérinaire un antiparasitaire adapté à sa situation.

Vous constaterez qu’entre 20 et 30 jours, ses mamelles foncent et gonflent ; elle prépare la lactation. En outre, la chatte grossit.

La mise bas

Lorsque la mise bas de la chatte approche, elle se montre plus câline et cherche la présence de ses maîtres.

Elle prépare son nid dans un endroit calme, douillet et généralement sombre. 

Dès les premières contractions, elle s’allonge. La mise bas peut prendre 10 heures, voire plus.

Elle perd le bouchon muqueux secrété par la vulve juste avant l’arrivée de son premier petit.

Chaque chaton sort à un intervalle moyen de 30 minutes. Entre chaque naissance, la mère lèche ses petits pour les débarrasser des résidus, du cordon et du placenta.

Chaque portée peut donner naissance à plusieurs chatons, entre un et dix, généralement quatre.

Il faudra attendre 10 jours pour que les petits ouvrent les yeux et découvrent pleinement le monde. En revanche, la chatte peut allaiter ses chatons dès leur sortie, au départ en sécrétant du colostrum, riche en minéraux, en protéines et en anticorps, puis celui-ci est remplacé par le lait maternel dès le deuxième jour.

Le colostrum est important pour le système immunitaire des petits.

Le sevrage peut ensuite commencer à partir de 4 semaines.

C’est le moment pour intégrer peu à peu la nourriture pour chatons à leur régime alimentaire.