Les chatons apprennent beaucoup de leur mère et de leurs frères et sœurs au cours des premières semaines de leur vie, mais les humains peuvent aussi élever des chatons. Il s’agit, essentiellement, d’établir une relation de confiance avec le petit animal. Les conseils suivants vous montreront comment y parvenir.

Si vous voulez élever des chatons, vous ne devez pas les séparer de leur mère trop tôt. À douze semaines, les chatons sont, généralement, prêts à apprendre suffisamment de leurs congénères et sont prêts pour leur propre famille humaine aimante.

S’ils sont séparés trop tôt ou s’ils grandissent dans un environnement peu stimulant – de sorte qu’ils ne sont pas familiarisés avec les bruits normaux de la vie quotidienne tels que les robots ménagers, la circulation et les aspirateurs, les chatons sont peu sûrs d’eux et anxieux, ce qui les rend difficiles à élever. N’ayez pas peur de demander conseil à un psychologue pour chats dans ce cas.

Élever des chatons dans leur nouveau foyer : établir la confiance

La plupart des gens veulent éduquer les chatons pour qu’ils deviennent confiants, se laissent caresser et peut-être même câliner avec un. Vous pouvez, également, enseigner des tours aux petits et grands chats. Mais pour l’éducation de base d’un chaton, il suffit qu’il ne soit pas agressif et laisse les meubles largement intacts.

La confiance et la sécurité sont importantes à cet égard. Votre nez en peau doit se sentir en sécurité et à l’aise avec vous, alors il ne voit normalement aucune raison de devenir agressif. Veillez à ce que les besoins fondamentaux de votre jeune chat soient couverts.

Au début, mais aussi plus tard, il est important que vous preniez soin de votre nouvel animal de compagnie. Jouez avec lui ou dites-lui quelque chose d’une voix calme et douce. Caressez et félicitez le petit chat quand il vient vers vous. Cela lui donnera progressivement confiance.

Comment élever un chaton ? Pas de sanctions, mais des conséquences

Afin de ne pas perdre la confiance qui vient de s’établir, il est conseillé de s’abstenir de toute sanction. Les chatons doivent encore s’entraîner à se déplacer comme des chats, ils n’arrivent pas toujours à temps au bac à litière et laissent une flaque sur le tapis au lieu d’être propres. Ils doivent, également, apprendre certaines règles, comme par exemple qu’un pot de fleurs n’est pas une litière, que le canapé ne doit pas être rayé et qu’il n’est pas correct de sauter sur la table à manger.

Prenez votre petit coquin sur le fait, dites « non » clairement et distinctement et emmenez-le loin de la « scène de crime ». Si le chat va, ensuite, à la litière pour ses affaires, au lit du chat pour sa sieste et au grattoir pour l’aiguisage de ses griffes, félicitez-le. Vous pouvez, ainsi, éduquer vos chatons avec une cohérence affectueuse.

Élever de jeunes chats : règles du jeu utiles

Outre les conséquences affectueuses lors du sevrage des comportements indésirables, il est, également, important que les chatons ne s’habituent pas à tout ce qui pourrait devenir problématique par la suite. Lorsque vous élevez des chatons, vous ne devez pas vous laisser distraire par leur adorable mignonnerie, car ce sont toujours des prédateurs. Ce qui est encore mignon chez les chatons peut finir par être assez douloureux chez les chats adultes plus tard.

Jouez beaucoup avec votre petit animal, mais ne le laissez pas vous mordre les mains ou les pieds. La pêche ludique est idéale comme jouet pour les chatons, car vos membres sont à une distance sûre des griffes des petites coquines. De plus, fixez immédiatement des limites si votre mini-chat veut jouer avec vos orteils et vos pieds une fois que vous êtes au lit. Sinon, elle ne comprendra pas plus tard qu’elle ne peut soudainement plus le faire alors que ses griffes sont devenues plus aiguisées et que les éraflures deviennent plus douloureuses.

Dites « non » immédiatement et posez le petit pied qui mord au sol. Ignorez-le et quand il est à nouveau doux et qu’il veut faire des câlins, félicitez-le et récompensez-le par des caresses ; ou jouez une partie avec la canne à pêche.

Élever des chatons : éviter les erreurs

Outre les punitions déjà mentionnées, il y a d’autres erreurs à éviter absolument lorsque vous élevez des chats, afin de ne pas perdre à nouveau la confiance déjà acquise de votre petit nez poilu.

  • Les cris : les chats ont une ouïe beaucoup plus sensible que les humains et réagissent de manière confuse aux cris. Cependant, les pleurs des humains n’ont pas d’effet d’apprentissage, car les chats ne les associent pas à leur mauvais comportement.
  • Attrapez la nuque : l’homme a copié ce comportement de la nature. Mais quand la maman du chat saisit son petit par le cou, c’est naturel. Si vous faites cela à votre chat domestique, il sera irrité et vous risquez de le blesser.
  • Violence : en fait, il devrait être évident que les chats et les autres êtres vivants ne doivent pas être élevés dans la violence. De cette façon, vous ne faites pas que blesser votre chat, mais vous détruisez toute confiance en un clin d’œil.

Comment éduquer votre chat ?

Durant les premières semaines de leur vie, les chatons apprennent énormément aux côtés de leur mère et de leurs frères et sœurs. Mais un apprentissage aux côtés des humains qui entourent le petit fauve est absolument nécessaire. De plus, la maman chat n’apprend pas à ses petits à respecter les bonnes manières définies par les humains. Pour éduquer un chaton, il est préférable de respecter quelques principes de base.

Bien éduquer un chaton : entre jeu d’enfant et question de chance

Par ailleurs, il est important de prendre conscience que les chats sont des animaux solitaires, et non des animaux qui vivent en meute. C’est la raison pour laquelle ils ne considèrent pas leurs colocataires humains comme dominants. Cela signifie aussi qu’ils ne souhaitent pas toujours suivre les règles édictées par ces derniers. Certains chats obéissent mieux que d’autres. En général, vous ne devriez pas rencontrer de grandes difficultés pour éduquer un chaton, tant que vous suivez les conseils suivants :

  • Il est indispensable de réagir immédiatement au mauvais comportement de votre félin. Votre chaton monte-t-il sur la table ou rapproche-t-il son petit museau du bord de la table ? Gratte-t-il votre canapé, vos rideaux ou votre papier peint ? Faites-lui comprendre que toutes ces choses lui sont interdites en prononçant un « non » ferme et en l’éloignant de la table ou en le déposant devant son arbre à chat par exemple.
  • Disposez un arbre à chat ou plusieurs dans l’idéal, à un ou plusieurs endroits accessibles par votre chaton. Il est, également, recommandé de placer les arbres à chat aux alentours des meubles ayant déjà été victimes de grattages intensifs. En vaporisant vos arbres à chats et griffoirs de menthe à chat, vous inciterez davantage votre petit curieux à venir y faire ses griffes.

Réagir immédiatement pour bien éduquer son chaton

En cas de mauvais comportement de la part de votre chaton, vous devriez réagir en l’espace d’une voire deux secondes maximum, afin qu’il puisse faire le lien avec sa dernière bêtise. Chaque action immédiate et cohérente de votre part en rapport avec un bon comportement de votre chat, comme des félicitations par exemple, ou offrir à votre chat une friandise, aura des conséquences rapides et durables sur son éducation. Votre chaton prendra ainsi à cœur les règles que vous lui avez définies.

Bien éduquer un chaton : aux côtés de sa mère

Il est, particulièrement, important que vous laissiez votre chat vivre ses premières expériences aux côtés de sa mère, dans l’idéal, le plus longtemps possible. La proximité de leur mère crée les conditions indispensables à la santé psychique et physique des chatons.

Si les chatons ont été séparés trop tôt de leur mère, ils peuvent notamment devenir plus craintifs. Encore une fois, cela diminuerait leur qualité de vie autant que vos chances d’atteindre un bon niveau d’éducation. En effet, éduquer un chaton qui a passé suffisamment de semaines avec sa mère est plus aisé. Les chatons sont plus réceptifs à toute forme d’apprentissage, lorsqu’ils se sentent en sécurité et lorsque leur équilibre mental est stable.

Caresses et friandises en guise de récompenses

Certains experts du monde félin n’apprécient pas le bruit que produit cet accessoire, similaire à celui d’un petit pétard. D’autres estiment que l’utilisation d’un accessoire de dressage constitue une solution trop impersonnelle. Quelle que soit votre opinion, le plus important reste que vous développiez une relation de confiance et que vous renforciez vos liens avec votre petit colocataire. Car éduquer un chaton sert aussi à vous rapprocher de lui !

Les détracteurs considèrent que les chatons devraient être récompensés par de la nourriture, des félicitations prononcées et des caresses, lorsqu’ils ont fait quelque chose de bien. Ainsi, vous pouvez faire goûter à votre chat à de véritables plaisirs lorsque vous êtes satisfait de son comportement. En félicitant et récompensant régulièrement votre chat, vous obtiendrez des résultats rapides et durables.

Les punitions à l’aide de sprays sont fortement déconseillées, sous peine de nuire à la relation de confiance établie entre vous et votre chat. Si vous ne deviez retenir qu’une seule chose : une relation de confiance est la condition sine qua non pour éduquer un chaton avec succès.

Si votre chaton fait quelque chose qui vous déplait, la meilleure réaction de votre part est de prononcer un « non » clair et franc. En même temps, descendez votre chat de la table, de votre bureau, ou de l’endroit où il se trouve qui lui est interdit et posez-le délicatement sur le sol, dans son panier ou sur son arbre à chat par exemple. De cette manière, votre petit félin retiendra vite la leçon !

Éduquer son chat : apprendre la propreté

Les chatons apprennent, en règle générale, assez rapidement à se servir de leur bac à litière ou maison de toilette. Soyez prévenus, il n’est pas rare qu’un petit accident se produise durant la période d’apprentissage de votre chaton. Si cela se produit, ne vous énervez pas contre lui. Vous devriez toujours rester patient et réagir avec douceur. Déposez votre chaton dans son bac à litière ou dans sa maison de toilette, expliquez-lui calmement que c’est l’endroit où il faut qu’il fasse ses besoins et caressez-lui la tête. Ensuite, éclipsez-vous lentement pour le laisser en toute intimité.

Lorsqu’un de vos chatons se trouve dans son bac à litière ou dans sa maison de toilette, les autres frères et sœurs ressentent l’envie soudaine de se joindre à lui. Il n’est pas rare de voir deux chatons se servir de leur litière en même temps. Toutefois, à l’âge adulte, chaque chat devra avoir sa propre maison de toilette ou son propre bac à litière.

Caresser son chaton

Les chatons et les chats adorent être caressés, mais si vous restez sur la même partie du corps pendant trop longtemps, leurs récepteurs peuvent se sentir surmenés. Après un certain temps, votre chat tentera de vous faire comprendre qu’il en a assez. Prenez cela en compte et variez les plaisirs.