Fugue chez le chien et le chiot : quelles en sont les raisons ?
Fugue chez le chien et le chiot. Il existe de nombreuses causes à la fugue d’un chien ou d’un chiot, mais les principales étant, que l’environnement du chien a changé et qu’il stress dans ce nouvel environnement. Les causes concernant la fugue du chien peuvent donc être diverses et variées.

Ce peut être :

  • L’arrivée d’un nouveau chien, ou d’un autre animal,
  • L’arrivée d’un bébé,
  • Un divorce, une séparation,
  • Le manque de promenades et de stimuli,
  • Un déménagement…

L’arrivée d’un bébé, l’arrivée d’un nouvel animal, un divorce, une séparation, sont sourcesd’angoisse pour votre chien. En effet, dans ces situations, vous allez vous occuper nettement plus, du nouvel arrivant. Que cela soit :

  • Un bébé,
  • Un chien,
  • Ou tout autre animal.

Vous délaisserez, sans vous en rendre compte, votre chien qui auparavant accaparait toute votre attention. Ainsi, moins de caresses, moins de jeux et moins ou plus du tout de promenades pour votre compagnon. Votre chien, alors en souffrance, pourra fuguer face à cette nouvelle situation, qu’il ne comprend pas, qu’il ne supporte pas. Et c’est la même chose pour un divorce, une séparation, car vous êtes alors, trop accaparé par vos soucis.

Le chien fugue : son environnement a changé

Mon chien fugue, parce que l’environnement de votre chien ne lui paraît alors, plus serein à cause d’un changement dans votre vie (enfant, divorce…). Votre chien, à cause du stress provoqué par cette nouvelle situation, fugue. Une fugue, peut-être aussi, un moyen pour votre chien de rechercher un partenaire de jeu, ou une partenaire pour une activité sexuelle.

Fugue chez le chien et le chiot : comment arrêter ce comportement ?

N’oubliez pas,  que plus vous attacherez votre chien et plus celui-ci aura tendance à s’échapper. Le stress et la frustration, le poussant à cet acte. Même en ayant une maison avec jardin, un chien a absolument besoin de longues promenades, c’est primordial !

Mon chien fugue, mais bien sûr, car il a besoin de rencontrer d’autres chiens, d’autres gens. De sentir des effluves qui le stimuleront. Un chien a besoin de se promener, il a besoin d’espace, de découvertes, de pouvoir explorer le territoire situé autour de votre habitation, mais aussi, de faire la découverte de bien d’autres endroits, comme :  les promenades en forêt,  les ballades autour d’un lac,  faire les marchés, faire les foires, etc.

De très nombreuses stimulations, très  attirantes pour votre chien, vont le pousser à cette découverte. En effectuant de très longues promenades quotidiennes (journalières), avec votre chien et sur des parcours très différents les uns des autres, vous limiterez les actes de fugue. Dans tous les cas vous devez apprendre à dresser votre chien : Les 7 Leçons Essentielles Pour Dresser Votre Chien.

Fugue chez le chien et le chiot : la solitude

Le chien est un animal de meute et la solitude est pour lui, une grande souffrance. Le chien est fait pour vivre aux côtés de ses maîtres. Il est fait pour vivre en groupe et non attaché au bout d’une laisse ou d’une chaîne et ce, continuellement. Ou alors, en laissant vivre votre chien, exclu de votre domicile et sans contact avec vous, d’autres personnes ou d’autres animaux. Et,  bien sûr, sans aucune promenade ou très peu, ou bien des promenades effectuées le chien attaché au bout de la laisse et sans aucune liberté. Tout en pensant que dans le futur tout ira bien pour lui et pour vous. Ce qui ne sera absolument pas le cas. Cela va toujours bien, dès qu’il s’agit d’un chiot, mais à l’adolescence du chien les problèmes surgissent.

Il y a aussi, le cas des maîtres n’ayant pas le courage de promener leur chien, et ce, quel que soit le temps. Alors, pour faire plus simple : il lâche leur chien sans aucune surveillance et le chien divague ainsi, au gré de ses envies. Ceci est très dangereux pour votre chien (accident, morsures…) et pour vous, car vous êtes responsable de votre animal et des actes qu’il peut commettre. De plus, en agissant de la sorte, vous apprenez à votre chien à fuguer et il profitera alors, de la moindre occasion pour se sauver.

Ne pas promener un chien en dehors de votre habitation, c’est l’empêcher d’avoir des contacts avec d’autres chiens, d’autres personnes, des stimuli et par la même, vous risquez de le rendre associable jusqu’à un point de non-retour. Le chien peut alors devenir agressif envers les chiens et les gens. Mais il peut aussi, fuguerpour avoir des stimuli et obtenir des contacts avec ses congénères.

Fugue chez le chien et le chiot : le retour au pied ou à la maison

Mon chien fugue ? Comment faire ? Après une fugue et lors du retour de votre chien. Si vous le disputez, vous n’obtiendrez que le contraire de ce que vous désirez.

En effet, votre chien associera votre dispute à son retour et non au fait qu’il ait fugué. Il baissera la tête et aura la queue entre les jambes à chaque retour à la maison. Non pas : « Parce qu’il sait ce qu’il a fait », comme beaucoup de maîtres le croient à tort. Mais au contraire, et tout simplement, parce que votre chien craint ce retour parce qu’il sait par avance, qu’il va se faire disputer, voire frapper, (petit rappel : on ne frappe jamais un chien pour se faire obéir !). Votre chien ne comprenant pas cette situation : – « Je reviens gentiment à la maison, et on me dispute ou on me frappe ! Pourquoi ? ». Alors votre chien vous envoie des signaux de soumission pour apaiser votre colère : tête basse, queue entre les jambes et parfois même, petits cris plaintifs, pour essayer de se faire comprendre et pour essayer de vous faire comprendre. Ce qui, malheureusement pour lui, n’est jamais le cas, ou alors, avec très peu de maîtres.

Et que reçoit-il en retour de cette soumission et de son retour à la maison ? Une dispute, voire, une correction !

Dans ce cas, pourquoi voudriez-vous que votre chien revienne à vos appels ? Pourquoi voudriez-vous qu’il obéisse à vos ordres ? Votre chien, retardera ainsi, de plus en plus, son retour à votre domicile ou son retour à vos pieds.

Mon chien fugue : conseils aux maîtres

On ne doit jamais frapper un chien. Cela ne sert à rien, sinon, à le rendre peureux voire agressif. On dispute et on récompense un chien, en modulant le ton de sa voix et par la posture que l’on adapte aux circonstances.