Chez les chats, la queue est cruciale si vous voulez interpréter le langage corporel de votre chat. Il peut vous dire exactement ce que votre compagnon à quatre pattes a envie de faire. Avec quelques règles de base simples, vous apprendrez rapidement quand vous avez un tigre en peluche devant vous et quand il s’agit plutôt d’un grattoir.

Les chats communiquent très peu par les sons, mais beaucoup par les expressions faciales et les gestes. Une partie très importante du langage corporel félin est la queue. Si vous connaissez la signification des différentes positions de la queue, vous pourrez comprendre beaucoup mieux votre chat et établir un lien encore plus intime avec lui. Mais quels signaux le chat envoie-t-il ?

Le langage corporel du chat : la position de la queue comme émetteur de signaux pendant le jeu

Les pattes, les yeux et surtout la queue offrent de bonnes possibilités d’interpréter l’humeur des chats. Elle est constituée de 20 à 23 vertèbres, ce qui permet au chat de bien se déplacer jusqu’à la pointe. Grâce à cette mobilité, la patte de velours peut indiquer différentes humeurs avec sa queue.

Si le chat est joueur et en quête d’aventure, la queue se tient droite comme un dé. Si elle se recourbe légèrement, vous devriez vous sentir encouragé à vous engager de manière ludique avec votre chéri. Même un léger coup de patte et des griffes rentrées vous invitent à jouer, des pupilles dilatées signalent l’excitation.

La queue d’un chat agité est un signe de tension : si votre chat le bat régulièrement d’avant en arrière, cela indique qu’il est dans une situation de conflit tendu. Cela se produit souvent lorsque les chats observent une proie possible et n’ont pas encore décidé s’ils doivent attaquer ou non. Dès qu’une décision a été prise, les claquements de queue s’arrêtent également.

Il est préférable de laisser l’animal tranquille pour le moment, car si vous essayez de le caresser maintenant, cela déclenchera probablement des réflexes qui se termineront douloureusement pour vous.

Comment reconnaître un chat effrayé par sa queue

Une queue abaissée et gonflée indique la peur. La situation est particulièrement dramatique lorsque la queue de votre chat est abaissée entre ses pattes arrière – il se sent réprimé, a peur et risque de battre en retraite. Même maintenant, vous devriez laisser votre tigre en peluche tranquille pour le moment.

Langage corporel du chat : reconnaître l’agressivité de la queue

Une queue qui fouette d’avant en arrière montre de l’agressivité, comme déjà expliqué dans le point « La queue du chat comme transmetteur de signaux lors du jeu ». Mais il existe d’autres positions de queue où vous devez garder vos distances.

Si la queue est dirigée vers le haut en arc de cercle et est fortement bouffie, le chat est actuellement encore en position de défense, mais si nécessaire, il passera à l’attaque s’il est davantage stimulé. Si la queue est droite comme une chandelle alors qu’elle est fortement gonflée, il faut faire preuve d’une extrême prudence. Ce chat attaquera à la moindre provocation.

La queue du chat comme baromètre de la détente

L’excitation et l’agressivité ne sont pas les seules choses que l’on peut lire sur la queue du chat. La curiosité, la joie et la détente sont également exprimées par les chats.

Si la queue pend vers le bas en formant une légère courbe, mais que la pointe est dirigée vers le haut, tout va bien. Le chat se sent en sécurité et n’est pas d’humeur particulière. Si, par contre, la courbe monte doucement, le chat domestique s’intéresse à quelque chose, mais n’est pas particulièrement excité. Si l’intérêt est fort, la queue va clairement vers le haut.

Un bout de queue replié vers le bas suggère un certain scepticisme résiduel. Néanmoins, l’animal aime être accueilli dans cet état d’esprit. Si le bout de la queue pointe également vers le haut, le maître et la maîtresse peuvent comprendre cela comme un joyeux « Bonjour ! » de leur nez en fourrure. Si la queue tremble aussi, c’est presque comme un « Je t’aime ! ».