A l’arrivée d’un chien à la maison, les gens minimisent parfois son dressage. Pourtant, en tant qu’être social, un chien doit savoir se comporter dignement dans la société où il évolue pour rendre son maître heureux. Grâce aux diverses  techniques d’apprentissage du chien établies par les spécialistes, les gens n’auront plus de problème à dresser les leurs. 

Les techniques d’apprentissage du chien, en quoi cela consiste-t-il ?

L’apprentissage se définit comme le résultat de la réception, de l’intégration et du stockage dans la mémoire, de diverses informations auxquelles l’individu pourra faire appel en vue de l’exécution d’un comportement adapté. Quand il s’agit de dresser son chien, il est nécessaire de lui enseigner des indications qui seront par la suite enregistrées dans sa mémoire et qu’il pourra utiliser en fonction d’une situation précise. Pour réussir l’apprentissage d’un chien, il est recommandé que celui-ci se déroule le plus tôt possible. Cet apprentissage a pour finalité de modifier le comportement instinctif et social du chien par rapport à une situation donnée. Durant l’apprentissage, non seulement le chien apprendra à obéir à son maître et à faire ses besoins dehors mais  il apprendra aussi beaucoup de chose. Les techniques d’apprentissage du chien les plus couramment utilisées sont celles dites de conditionnement. On distingue deux types d’apprentissages par conditionnement : le conditionnement classique et le conditionnement opérant. Il est à noter que ces techniques d’apprentissage du chien ont toutes leurs spécificités.

Les différentes techniques d’apprentissage du chien

D’abord, le conditionnement classique est la technique la plus connue. Il a été découvert par le médecin et physiologiste, Yvan Pavlov, à la fin du 19ème siècle. Il fonctionne comme suit : en répondant à un ordre  (un stimulus) venant de son maître, le chien reçoit une récompense. A l’inverse, il obtient une indifférence de son maître ou une réprimande. De ce fait, si par exemple vous jouez avec votre chien, il vous mordille et que vous lui demandez d’arrêter, pourtant il ne vous obéit pas, arrêtez tout de suite de jouer avec lui. Essayez de faire comprendre à votre chien  que son comportement n’est pas acceptable. Cet apprentissage nécessite de se servir d’une laisse dans diverses circonstances. Ensuite, concernant le conditionnement opérant, ce type d’apprentissage produit un comportement volontaire, c’est-à-dire que le chien désirant avoir la récompense va répéter lui-même le comportement positif. Dans ce cas, le chien analyse les conséquences de son comportement. Il va donc répéter les bons comportements, d’autant que le maître pratiquera le renforcement en lui donnant toujours une récompense, le but étant d’aider le chien à cesser les comportements négatifs. Ainsi, pour bien dresser son chien, par exemple, il faut utiliser la méthode positive : le chien n’est pas puni mais seulement récompensé quand il obéit bien. Le cas contraire, il ne se passe rien. 

Les autres méthodes

Il existe d’autres techniques d’apprentissage du chien comme le jeu, un outil très utile pour faciliter les relations sociales du chien et aussi pour développer ses capacités mentales. Par le jeu, il apprendra plus rapidement et y prendra du plaisir. Il y a aussi le shaping qui est une technique visant à récompenser les petites actions menées par le chien sans intervention de son maître, jusqu’à ce que toutes ces petites actions amènent naturellement le chien au comportement souhaité. Finalement, il y a l’apprentissage latent qui se base sur la répétition des situations. Par exemple, un chien découvre un nouvel abri sans pour autant être renforcé positivement à l’idée d’y aller. Avec ce type d’apprentissage, le chien aura le comportement de s’y abriter en cas d’un orage. Pour conclure, quelle que soit la technique choisie, l’apprentissage du chien exige fermeté et patience. Alors, avant d’accueillir un chien décidez des règles.