Le pelage du chien nécessite des soins particuliers au quotidien pour lui assurer une bonne hygiène et aussi pour permettre à son maître de repérer les signes avant-coureur de maladies. Pour cela, les soins commencent dès le plus jeune âge et s’entretiennent tout au long de la vie de chien.

Le bain et le brossage

Les soins à donner à un jeune chien diffèrent selon la texture de son pelage. S’il a des poils ras, deux bains par an suffisent, tandis que pour les chiots à poils longs, il faut lui donner le bain tous les trois mois. S’il fait beau, vous pouvez donner le bain à l’extérieur, sinon pensez à mettre un tapis antidérapant dans votre salle de bains et baignez-le à l’eau tiède. Avant le bain, démêlez toujours le pelage avec une brosse. Pour prendre soin d’un chiot, brossez son pelage une fois par semaine pour les poils ras avec une brosse en caoutchouc, avec une brosse en soie tous les deux jours pour les poils courts et quotidiennement sur les poils longs.

Comment traiter les puces ?

Le pelage du chiot constitue un environnement favorable à la reproduction des puces. Il peut arriver qu’un chiot souffre d’anémie si les puces ne sont pas traitées et qu’elles sont trop nombreuses à se nourrir de son sang. Toutefois, en raison de son jeune âge, les insecticides ne conviennent pas encore au chiot. Il faut donc connaître quels sont les soins à donner à un jeune chien. En général, il n’y a pas de soins particuliers ni spécifiques contre les puces, pour prendre soin d’un chiot. Gardez-le tout simplement propre en le baignant à l’eau chaude dans un lavabo en maintenant sa tête hors de l’eau et en tuant les puces à la main.

Les croutes de lait

Durant les premiers mois de sa vie, le chiot a un pelage très sensible et souvent sujet aux croutes de lait. Ces dernières peuvent résulter d’une allergie alimentaire ou d’une infection causée par des parasites ou d’un excès de sébum. Pour connaître quels sont les soins à donner au jeune chien en présence de croute de lait, il faut tout d’abord identifier son origine et bien entendu, seul le vétérinaire peut l’identifier et prescrire le traitement. D’habitude, le vétérinaire conseillera un traitement local comme des shampoings et crèmes pour prendre soin du chiot, mais veillez toujours à ce que son alimentation soit riche en acide gras essentiels, fer et vitamine pour diminuer les risques d’affections cutanées.